Célébrer les fêtes de fin d’année ? #VieDeConvertie

coeurdecell.png


 

Chaque année, les mêmes débats sur les convertis à l’islam qui fêtent Noël et le Nouvel An (enfin qui font juste acte de présence en réalité) reviennent encore.

L’article n’a pas pour but de chercher une justification (ni de faire passer les convertis pour des victimes d’ailleurs), mais plutôt d’expliquer la réalité que les personnes qui ont la critique facile ne comprennent apparemment pas.

 

_______________

 

Pour commencer, il est bon de faire un bref rappel sur les fêtes de fin d’année et leur signification :

Noël, est une fête chrétienne d’origine romaine célébrant la naissance de Jésus.

Le Nouvel An est, comme le nom l’indique, le premier jour de l’année. Tel qu’il est fêté dans de nombreux pays (occidentaux notamment où nous sommes aussi beaucoup de musulmans), le Nouvel An est déterminé par le calendrier grégorien. Calendrier qui a une origine chrétienne comme le prouve notamment son instigateur qui est le Pape Grégoire XIII mais également le fait qu’il y a un Saint associé à chaque jour de l’année par exemple. D’ailleurs, la veille du Nouvel An (qui est généralement fêté au soir) se nomme la Saint-Sylvestre.

 

Il est maintenant primordial de rappeler 2 choses concernant l’islam.

Premièrement, il n’y a « que » 2 fêtes en islam : l’Aïd el-Fitr et l’Aïd el-Kebir (/Adha).

En islam, il n’y a ni Nouvel An (même selon le calendrier musulman, il ne se fête pas), ni Pâques, ni Saint-Nicolas, ni Noël et j’en passe. Ce sont des fêtes qui n’ont rien avoir avec l’islam, qui concernent une autre religion. Il est donc interdit d’y participer, cela peut mener à l’association (shirk) qui est un péché gravissime. Il n’y a aucune divergence sur ce sujet. Cliquez sur ce lien pour plus d’informations accompagnées de sources irréfutables. 

 

Rentrons maintenant dans le vif du sujet.

J’ai lu beaucoup de choses alarmantes venant de musulmans eux-mêmes, ce qui est d’autant plus alarmant à mon sens.

« Tu te dis musulman mais tu fêtes Noël » ; « Tu es un mécréant » ; « Allah ne te pardonnera pas » ; « Tu es un profiteur »

 

Les convertis savent que fêter Noël n’est pas permis en islam, c’est évident. Mais ce sont aussi les mieux placés pour connaître la situation dans laquelle ils se trouvent. Certains sont en conflit avec leur famille et doivent être présents pendant Noël au risque de briser définitivement ces liens, d’autres y sont carrément contraints. D’autres encore habitent chez leurs parents, ils ne peuvent donc pas éviter cela.

Malheureusement, pour ces raisons et même d’autres encore, beaucoup de convertis doivent faire acte de présence aux côtés de leur famille en ces fêtes de fin d’année.

Allah connaît aussi parfaitement leur situation. Quant à vous, vous ne la connaissez pas. Il est Le seul à décider d’accorder Son pardon ou non à une personne. Qui êtes-vous donc pour prétendre savoir qu’Il ne va pas le faire ?…

 

En effet, c’est dramatique de fêter Noël en tant que musulmans, c’est le mot. Les convertis en sont conscients et c’est pour cela que c’est d’autant plus difficile pour eux de savoir qu’il n’ont pas le choix d’y participer.

Allah connaît leurs véritables intentions et Il sait à quel point certains se sentent tristes, honteux et hypocrites de devoir y participer. Comment pouvez-vous savoir quelles sont leurs intentions, vous ? Vous ne pouvez pas.

 

Alors évidemment, personne ne doit encourager un converti à fêter Noël puisqu’il est du devoir du musulman d’ordonner le bien et d’interdire le blâmable (comme le prouvent les versets 104 et 110 de la sourate 3 par exemple). Il doit alors faire un rappel bienveillant et doux concernant cette pratique grave. Mais le musulman doit aussi être compréhensif et surtout respectueux envers ses frères et soeurs en islam et ne surtout pas les enfoncer en leur disant : « T’aurais pu trouver une excuse quand même, tu te dis musulman mais tu fêtes Noël… » par exemple.

Comme je le disais, beaucoup de critiques que j’ai lues venaient de musulmans eux-mêmes. Je trouve ça quand même aberrant cet acharnement et cette méchanceté qu’il peut y avoir au sein-même de la communauté musulmane. C’est là un grand problème qui ne pourra pas se régler tant qu’on n’aura pas tous compris quel est le bon comportement à adopter (j’en parle dans cet article), notamment envers ses frères et soeurs en islam.

 

En parlant d’excuses, pour les convertis concernés, il y a plusieurs moyens d’éviter ces fêtes. Tout d’abord (et si vous en avez la possibilité), jouez la carte de l’honnêteté et dites clairement et simplement que vous ne pouvez pas y participer pour des raisons évidentes : ça n’a rien d’islamique.

Vous pouvez aller passer la soirée (voire nuit) chez un ami, aller au cinéma, dire que vous êtes malade,…

Que ceux qui peuvent trouver une excuse pour être absent le fassent bien évidemment, que ceux qui ne peuvent pas (et ils sont nombreux malheureusement) se repentissent.

 

Si vous n’avez aucun problème avec votre famille et que vous pouvez éviter ces fêtes de fin d’année, soyez reconnaissants envers Dieu. D’autres n’ont pas cette possibilité.

Que Dieu nous pardonne de faire involontairement acte de présence en ces fêtes de Noël et qu’Il vous pardonne pour vos mots et accusations graves. 

 

______________________

 

Mes précédents articles sur la #VieDeConvertie :

Comment annoncer sa conversion ?

Ma conversion à l’islam

Vivre cachée

Le regard des gens

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s