Le Tawhid #LeçonIslamique

coeurdecel (56).png

(Photo d’un frère)


 

1er point : Le tawhid c’est l’unicité d’Allah, le monothéisme. C’est la croyance en un seul Dieu unique, sans associé, sans égal ni enfant.

 

2ème point : C’est la chose la plus importante dans la foi, la toute première obligation avant même (l’apprentissage de) la prière.

 

3ème point : Le tawhid se base sur le Coran et la Sunna (qui est la tradition prophétique, autrement dit les enseignements du Prophète selon les hadiths).

 

4ème point : Son opposé est le shirk, c’est-à-dire l’association, le polythéisme (c’est associer quelqu’un ou quelque chose à Allah). C’est le plus grave péché en islam.

  • « Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s’égare, très loin dans l’égarement. » (Sourate 4 Verset 116)
  • Ibn Masûd a dit : « Le Prophète a dit : « Quiconque meurt en invoquant un égal à Allah entrera en enfer. » » (Rapporté par Al-Bukhârî)

(Pour avoir beaucoup plus de détails sur le polythéisme et les actions qui sont considérées comme du polythéisme, lisez « Le livre de l’unicité » de Mohammed Ibn Abdel Wahhab.)

 

5ème point : Le mot Tawhid vient du verbe Wahada qui signifie « Faire valoir l’unicité de quelque chose » et du mot Wahid qui signifie littéralement « Unique ».

 

6ème point : L’emblème du tawhid est bien sûr « La ilaha illa Allah » qui signifie « Il n’y a de divinité digne d’être adorée exceptée Allah ».

  • Cette parole comporte une négation (La ilaha) et une affirmation (illa Allah) qui sont indissociables.
  • La ilaha illa Allah connaît de nombreuses fausses traductions comme « Il n’y a de créateur qu’Allah ». A ce sujet, Ibn al Qayyim a dit : « Le Tawhid ne consiste pas à reconnaître qu’Allah est Le Seul Créateur et qu’Il est le Seigneur de toute chose et qu’Il possède toute chose. D’ailleurs les adorateurs des statues reconnaissaient cela mais ils restaient tout de même associateurs. Le Tawhid implique plutôt : l’amour d’Allah (et ne pas mettre l’amour d’Allah au même niveau que l’amour de quelqu’un d’autre) et l’humilité à Allah, la parfaite soumission à Allah, L’adorer exclusivement et ne désirer que Sa satisfaction dans tous les actes et toutes les paroles, et le fait de donner ou de priver d’amour ou de détester pour Allah. Et tout ceci doit empêcher l’individu de commettre des péchés et de résister face aux péchés, et celui qui a compris cela a compris la parole du Prophète : « Allah a interdit l’enfer à celui qui dit La ilaha illa Allah en voulant par cela Sa face » ainsi que sa parole : « Ne rentrera pas en enfer celui qui dit La ilaha illa Allah ». »
  • La parole La ilaha illa Allah comporte de nombreux mérites dont le fait d’effacer les péchés : « Selon Umm Hânî, le Prophète (que Le Salut et La Paix d’Allâh soient sur lui) a dit : « (La parole) « Lâ ilâha illa Llâh » ne laisse pas un péché (sans qu’il ne soit pardonné) et pas une action ne la devance. » (Sunan Ibn Mâjah) ; Ubâdah ibn as-Sâmit a dit : « Le Prophète a dit : « Quiconque atteste qu’il n’y a pas de divinité (en droit d’être adorée) si ce n’est Allah, Unique et sans associé, que Muhammad est Son serviteur et messager, que Îsâ (Jésus) est le serviteur d’Allah, Son messager, Sa Parole qu’il envoya à Maryam (Marie), et une âme venant de Lui, que le paradis est vérité et que l’enfer est vérité, entrera au paradis quels que soient ses actes. » (Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim)
  • La parole La ilaha illa Allah est aussi une protection contre l’enfer : « Le Prophète a entendu un jour un muezzin dire : « Lâ ilâha illa Llâh », le Prophète dit alors : « Tu es sorti de l’Enfer. » » (Rapporté par Muslim) ; Al-Bukhârî et Muslim rapportent un hadith de Itbân : « Allah a interdit au feu (de l’enfer) de toucher toute personne attestant qu’il n’y a pas de divinité (en droit d’être adorée) si ce n’est Allah, ne recherchant par là que le Visage d’Allah. » (Ces propos désignent le fait de délaisser tout polythéisme, non pas simplement de prononcer cette parole avec la langue.)
  • L’imam ‘Abder Rahman Ibn Hassan Al Cheikh a dit : « Celui qui atteste de -La Ilaha Illa Allah- est celui qui prononce cette parole en connaissant son sens et en agissant par ce qu’elle induit que ce soit dans son for intérieur comme dans ses actes extérieurs. Ainsi il faut forcément pour les deux attestations de foi la science, la certitude et agir par ce qu’elles induisent comme Allah a dit : « Sache qu’il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée par justice si ce n’est Allah » (Sourate 47 Verset 19) ; et Il a dit également : « Sauf ceux qui attestent de la vérité alors qu’ils savent » (Sourate 43 Verset 86). Par contre le fait de prononcer cette parole sans comprendre son sens, sans en avoir la certitude et sans mettre en pratique ce qu’elle induit comme désaveu de l’association, comme sincérité dans les paroles et les actes (la parole du cœur et de la langue et les actes du cœur et des membres) alors ceci ne profite en rien par consensus. »

 

7ème point : Le tawhid est d’ailleurs la première chose dont un musulman devrait avoir conscience car son affirmation se fait avec la Shahada (qui est l’attestation/profession de foi) qui est la suivante : « Achhadou an lâ illâha illa-llâh, wa-achhadou anna Mouhammadan rassoûlou-llâh » et qui signifie : « J’atteste qu’il n’y a pas de divinité en dehors d’Allah et que Muhammad est le messager d’Allah ».

  • « Je désavoue totalement ce que vous adorez, à l’exception de Celui qui m’a créé… » (Sourate 43 Verset 26). Ce sont les propos d’Ibrahim aux mécréants. A travers un verset, Allah a mentionné le fait que ce désaveu et cette alliance sont l’explication même de l’attestation de foi : « Et il en fit une parole qui devait se perpétuer parmi sa descendance. Peut-être reviendront-ils ? » (Sourate 43 Verset 28).
  • Le véritable sens de l’attestation de foi est expliqué dans cette parole du Prophète : « Celui qui dit : « Il n’y a pas de divinité (digne d’adoration) si ce n’est Allah » et renie tout ce qui est adoré en dehors d’Allah, ses biens et son sang sont devenus sacrés, et c’est à Allah de le juger. ». Il (le Prophète) n’a pas dit que le fait de prononcer cette parole, d’en connaître le sens, de reconnaître sa véracité ni même d’invoquer Allah Seul rendait le sang et les biens sacrés. Mais c’est plutôt le fait de renier tout ce qui est adoré en dehors d’Allah (en plus des choses précédemment citées) qui rend sacrés le sang et les biens. Mais dès lors qu’il y a un doute ou une abstention, ces derniers ne sont plus sacrés.

 

8ème point : Les gens de science ont déduit qu’il y a 3 types de tawhid à travers le suivi et l’étude des versets du Coran et des hadiths.

  • L’unicité de la seigneurie (Tawhid Ar-Rububiyya) =
  1. Unifier Allah par la création : Il est le Seul Créateur. Sa création englobe aussi les actes de Sa création (de l’individu qu’il a crée). Il est le Créateur des humains mais aussi le créateur de leurs attributs. Le Prophète reconnaissait cette vérité et répétait donc souvent : « La hawla wa la quwwata illa billah » qui signifie « Il n’y a de force ni puissance qu’en Allah ». D’ailleurs, le mot Rububiyya vient de la racine Rabb qui signifie « Seigneur ». (« Existe-t-il en dehors d’Allah, un créateur qui du ciel et de la terre vous attribue votre subsistance ? Point de divinité à part Lui ! Comment pouvez-vous vous détourner (de cette vérité) ? » (Sourate 35 Verset 3) ; « Et Allah vous a créés, vous et ce que vous faites » (Sourate 37 Verset 96) ; « Gloire à Allah le Meilleur des créateurs ! » (Sourate 23 Verset 14))
  2. Unifier Allah par la royauté : Il est le Maître absolu. L’attribution de royauté (possession) pour autre qu’Allah est restreinte et limitée. (« Béni soit celui dans la main de qui est la royauté, et Il est Omnipotent. » (Sourate 67 Verset 1) ; « Dis : Qui détient dans sa main la royauté absolue de toute chose, et qui protège et n’a pas besoin d’être protégé ? » (Sourate 23 Verset 88))
  3. Unifier Allah par la gérance : Il gère tout. Les ordres, la création, l’ordre des cieux et de la terre,… Rien ne peut s’opposer à Son ordre. C’est une gérance totale et absolue, contrairement à celle que nous avons nous, créatures, lorsque l’on gère notre argent par exemple. (« N’est ce pas à Lui qu’appartiennent la création et l’ordre ? Gloire à Allah, Seigneur de l’Univers ! » (Sourate 7 Verset 54))
  • L’unicité de l’adoration (Tawhid Al-Uluhiyya) = C’est unifier Allah par l’adoration, en n’adorant que Lui. C’est sur ce point que les polythéistes se sont égarés. Si une personne transgresse ce type de tawhid, cela fait d’elle une polythéiste même si elle reconnaît les deux autres types de tawhid. Pour rappel, les polythéistes que le Prophète a combattus reconnaissaient qu’Allah est le Seul Créateur, mais ils ont adoré un autre que Lui, c’est pour cette raison qu’ils étaient devenus des polythéistes. (« Quiconque associe à Allah (d’autres divinités) Allah lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secours ! » (Sourate 5 Verset 7))
  • L’unicité des noms et attributs (Tawhid Al-Asmâ wa-s-sifât) = C’est unifier Allah avec ce par quoi il S’est nommé et décrit Lui-même ainsi que par Son Prophète. Il faut donc obligatoirement croire en tous les noms et attributs d’Allah de façon réelle et sans déformation, sans interroger sur le comment, sans négation et sans comparaison. Telle est la voie des salafs dans le Tawhid Al-Asmâ wa-s-sifât. (« Il n’y a rien qui Lui ressemble, et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant » (Sourate 42 Verset 11))

 

9ème point : Courte autre explication du tawhid selon le Coran.

  • Allah a dit au sujet des mécréants : « Mais ils ne pourront pas sortir du Feu. » (Sourate 2 Verset 167). Il a mentionné que ces mécréants aiment autant ceux qu’ils ont pris pour égaux (à Allah) qu’Allah. Leur grand amour pour Allah ne leur a pas fait devenir musulmans pour autant (puisque donc ils n’ont pas accepté le tawhid). Que penser alors de ceux qui aiment l’égal (à Allah) plus qu’il n’aiment Allah ? Et que penser alors de ceux qui n’aiment que l’égal (à Allah), sans L’aimer, Lui ?

 

10ème point : En réalité, la création de l’Homme est basée sur le tawhid comme le prouve le verset 56 de la sourate 51 qui dit : « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent ».

 

11ème point : D’ailleurs, la cause de l’envoi des prophètes (et des conflits entre eux et les peuples) est encore une fois basée sur le tawhid comme le prouve cette fois le verset 36 de la sourate 16 : « Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: «Adorez Allah et écartez-vous du Ṭāğūt ». L’adoration d’Allah ne peut se faire qu’à condition de renier le Tagût : « Donc, quiconque mécroît au Tagût tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide » (Sourate 2 Verset 256). Le Tagût englobe tout ce qui est adoré en dehors d’Allah.

 

12ème point : Nous avons d’ailleurs l’exemple d’un des prophètes, Ibrahim, qui a parachevé son tawhid en disant à son père et à son peuple mécréants : « Je désavoue totalement ce que vous adorez à l’exception de Celui qui m’a créé car c’est Lui en vérité qui me guidera » (versets 26 et 27 de la sourate 43).

 

13ème point : Une sourate est entièrement dédiée au tawhid et décrit parfaitement ce que ce terme signifie, c’est la sourate Al-Ikhlass (Le monothéisme pur). La traduction rapprochée en français est la suivante :

« Dis: «Il est Allah, Unique.
Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons.
Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus.
Et nul n’est égal à Lui »

Cette sourate est décrite comme étant l’équivalent du tiers du Coran comme le prouve ce hadith : « D’après Ibn Abbas, le Prophète a dit « ‘Qoul Houwa Llahou Ahad’ équivaut au tiers du Coran et ‘Qoul Ya Ayouhal Kafiroun’ (*) équivaut au quart du Coran» »
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par Cheikh Albani)
(*) il s’agit des sourates 112 et 109

 

14ème point : Appeler les gens à Allah est le chemin de ceux qui suivent le Prophète. Il est d’ailleurs important de vouer son intention pour Allah car si les gens appellent à suivre la vérité, beaucoup appellent en réalité à suivre leur propre personne.

  • « Dis : « Voici ma voie, j’appelle les gens vers Allah, nous basant sur une preuve évidente (la science)… » (Sourate 12 Verset 108)
  • Al-Bukhârî et Muslim rapporte aussi d’après Sahl ibn Sad que le Prophète a dit le jour (de la bataille) de Khaybar : « Demain, je remettrai l’étendard à un homme qui aime Allah et Son Prophète, et qu’Allah et Son Prophète aiment. C’est par cet homme qu’Allah nous donnera la victoire. » Les Compagnons passèrent alors la nuit à discuter de celui d’entre eux à qui l’étendard sera remis. Le lendemain matin, ils se rendirent chez le Prophète, chacun d’entre eux espérant se voir confié l’étendard. (Le Prophète) dit alors : « Où est Alî ibn Abî Tâlib ? » On lui répondit : « Il se plaint de douleurs aux yeux. » On envoya quelqu’un le chercher et on l’amena devant le Prophète qui cracha sur ses yeux. Il invoqua Allah en sa faveur et il (Alî) fut alors immédiatement guéri, comme si aucun mal ne l’avait jamais touché. Le Prophète lui confia l’étendard et lui dit : « Avance avec prudence jusqu’à atteindre leurs positions. Puis invite-les à embrasser l’islam, et informe-les de ce qui leur incombe concernant le droit d’Allah le Très Haut, car je jure par Allah : si Allah guide par ton intermédiaire un seul homme, cela vaut mieux pour toi que de posséder des chameaux roux. »

 

15ème point : Explication de la parole d’Allah : « Parmi les hommes, il en est qui prennent; en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. » (Sourate 2 Verset 165) et : « Dis : « Si vos pères… » jusqu’à « … vous sont plus chers qu’Allah et Son Messager »… » (Sourate 9 Verset 24).

  • Al-Bukhârî et Muslim ont rapporté du Prophète qu’il a dit : « Si trois choses se rassemblent chez une seule et même personne, elle goûtera alors à la douceur de la foi : qu’Allah et Son Prophète lui soient plus chers que toute autre chose, qu’il aime son prochain pour Allah uniquement, qu’il déteste retourner à la mécréance – après qu’Allah l’en ait sauvé – comme il déteste être jeté dans le feu. » (Dans une des versions du hadith, on trouve : « Personne ne goûtera à la douceur de la foi si ce n’est… »)
  • D’après Anas, le Prophète a dit : « Aucun d’entre vous ne sera (parfaitement) croyant tant que je ne lui serai pas plus cher que ses propres enfants, son père et tout le reste de l’humanité. » (Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim)

 

16ème point : Explication de la parole d’Allah : « C’est le Diable qui vous fait peur de ses adeptes. N’ayez donc pas peur d’eux. Mais craignez Moi, si vous êtes croyants. » (Sourate 3 Verset 175) et : « Parmi les gens il y en a qui disent : « Nous croyons en Allah » ; puis, si on les fait souffrir pour la cause d’Allah, ils considèrent l’épreuve de la part des hommes comme un châtiment d’Allah… » (Sourate 29 Verset 10).

  • Âisha rapporte que le Prophète a dit : « Quiconque aspire à satisfaire Allah même s’il provoque la colère des hommes, Allah l’agréera et fera que les hommes soient satisfaits de lui. Et quiconque aspire à satisfaire les hommes même s’il provoque la colère d’Allah, Allah sera en colère contre lui et Il provoquera la colère des hommes contre lui. » (Rapporté par Ibn Hibbân dans son recueil authentique).

 

17ème point : Explication de la parole d’Allah : « Et c’est en Allah qu’il faut avoir confiance, si vous êtes croyants. » (Sourate 5 Verset 23) et : « Et quiconque place sa confiance en Allah, Il (Allah) lui suffit. » (Sourate 65 Verset 3).

  • « …Allah nous suffit, Il est notre Meilleur Garant » (Sourate 3 Verset 173). Ibn Abbâs a dit à propos de ce verset qu’il : « a été prononcé par Ibrâhîm lorsqu’il fût jeté dans le feu mais aussi par le Prophète lorsqu’on lui a dit : « »Les gens se sont rassemblés contre vous ; craignez-les » – cela accrut leur foi. » (Sourate 3 Verset 173) » (Rapporté par Al-Bukhârî et An-Nassâ’î).

 

18ème point : Explication de la parole d’Allah : « Ne cherchez donc pas à Allah des égaux, alors que vous savez. » (Sourate 2 Verset 22)

  • Umar Ibn ul-Khattâb rapporte du Prophète qu’il a dit : « Quiconque jure par un autre qu’Allah a commis un acte de mécréance ou de polythéisme. » (Rapporté par At-Tirmidhî et authentifié par Al-Hâkim)
  • Hudhayfah rapporte du Prophète qu’il a dit : « Ne dites pas : « C’est selon la volonté d’Allah et la volonté d’untel ». Dites plutôt: « C’est selon la volonté d’Allah, puis la volonté d’untel. » » (Rapporté par Abû Dâwûd selon une chaîne de rapporteurs authentiques)

 

19ème point : Explication de la parole d’Allah : « Puis, lorsqu’il leur eût donné un (enfant) sain, tous deux assignèrent à Allah des associés en ce qu’il leur avait donné… » (Sourate 7 Verset 190)

  • Ibn Hazm a dit : « Ils (les savants de l’islam) sont unanimes au sujet de l’interdiction de tout nom indiquant la servitude à autre qu’Allah, comme Abdu Amr, Abdul-Kabah, et autres noms similaires, exception faite de Abdul-Muttalib. »

 

20ème point : Dans le recueil de hadiths authentiques, Abû Hurayrah rapporte que le Prophète a dit : « Qu’aucun d’entre vous ne dise : « Sers le repas de ton seigneur, prépare les ablutions de ton seigneur. » Dites plutôt : « Mon maître et mon patron. » Et qu’aucun d’entre vous ne dise à son serviteur, quel que soit son sexe : « Mon esclave », mais dites plutôt : « Mon serviteur, ma servante, ou mon garçon. »»

Le Prophète enseigne au maître de dire : « Mon serviteur, ma servante, mon garçon » et au serviteur de dire : « Mon maître, mon patron. »

Et ce pour attirer l’attention sur la réalisation du Tawhid même dans les propos que l’on tient.

 

21ème point : Le Prophète était dévoué pour faire obstacle au polythéisme.

  • Abdullâh ibn Ash-Shikh-khîr a dit : « Je faisais partie d’une délégation de la tribu des Banî Âmir qui vint trouver le Prophète. Nous lui dîmes : « Tu es notre maître ! » Le Prophète répondit : « C’est Allah le Maître. » Nous dîmes alors : « Tu es celui parmi nous qui a le plus de mérites et le plus d’honneur ! » Il répondit : « Dites ce que vous voulez dire, ou une partie de ce que vous voulez dire, mais que Satan ne vous pousse pas (à prononcer de mauvaises paroles). » (Rapporté par Abû Dâwûd avec une chaîne de rapporteurs authentique)

 

________________

 

Comme tout ce qui se rapporte à la religion, le tawhid ne se comprend pas, ne s’apprend pas et ne s’applique pas en 5 minutes avec un court article de ce genre. Pour exemple, de grands savants ont consacrés leur vie entière à apprendre, appliquer et transmettre le tawhid. L’intérêt de cet article est donc seulement de donner une « base » pour comprendre le minimum à savoir sur ce sujet. Et ne vous contentez pas du minimum lorsqu’il s’agit de l’apprentissage de la religion, allez toujours plus loin.

Mes sources pour cet article : « Le livre de l’unicité » de Mohammed Ibn Abdel Wahhab ; le site 3ilmchar3i ; le site Hadith Du Jour ; le site Wikipedia (uniquement pour l’étymologie du mot).

Je n’ai pas fait de copier/coller bêtement, j’ai lu plusieurs fois et fait des recherches en parallèle sur chaque explication que j’ai pu trouver. De plus, j’ai rajouté des explications supplémentaires (tout en étant sûre de ne pas dire de bêtises) pour certains points.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s